Contenu

La veille technologique : La touche F5 de tout dév'

Ici, je vous guide pour faire votre veille : quand la faire, comment la faire, quels sites regarder, etc. Je vous parle principalement de veille technologique mais cela s’applique très bien aux actualités de manière générale.

Quand ?

Dans un premier temps, la majorité de la veille doit se faire majoritairement sur votre temps de travail sinon vous n’aurez ni le temps ni l’envie de le faire. L’idéal est de fixer un moment dans sa journée : le matin en arrivant au travail, avant de manger, etc. Il est préférable d’effectuer sa veille en début de journée pour être sûr de la faire. Par exemple, si vous la faites en fin de journée, elle aura tendance à ne pas avoir lieu : « Pas le temps, j’ai trop de travail », « Je n’ai pas vu l’heure », « Je la ferai demain », etc. Les excuses sont légion en fin de journée, elles sont moindres au début de votre journée.

En supplément, vous pouvez aussi vous informer sur les dernières actualités sur votre temps personnel. Cependant, la fréquence peut être plus faible et s’orienter vers des thèmes plus personnels, disons plus optionnels.

Comment ?

Il n’y a pas de recette magique, cependant, l’ingrédient principal est la curiosité : passer de page en page, découvrir de nouvelles sources d’informations… Pour moi, il y a trois concepts de veille technologique : opportuniste, régulière et externe.

La Veille Opportuniste

Définition

Vous êtes en train de rechercher une solution à votre projet et vous « tombez » sur un article qui vous intéresse. Cette veille est majoritairement dépendante de votre activité.

De page en page

Cette veille est très dépendante de vos projets professionnels et personnels, elle dépend seulement de votre curiosité. Je vous conseille tout de même d’avoir un dossier dans vos favoris où vous ajoutez les articles intéressants que vous avez lus et un autre dossier « A LIRE » pour les articles à lire.

La Veille Régulière

Définition

Vous consultez les derniers articles d’une liste de sites Web (ou autres supports) que vous avez fait. Cette veille est provoquée, vous recherchez directement les informations.

La veille régulière et partagée

Au travail, vous avez peut-être la possibilité d’avoir un flux d’articles qui est alimenté par vos collègues. L’avantage de cela est la discussion qui suit la lecture des différents articles avec vos collègues, elle permet d’aller plus loin. Malheureusement, cet idéal est peu fréquent.

La veille régulière et individuelle

La deuxième possibilité est de créer votre propre flux, elle peut s’ajouter au flux de votre entreprise. J’utilise un flux RSS ou Atom, cela permet d’être notifié des nouveaux articles en s’abonnant à différents flux comme celui du blog de Stéphane Bortzmeyer. RSS et Atom sont des standards (non officiels), plus précisément, ce sont des formats de données fondés sur XML qui permettent de s’abonner à des flux.

Un produit RSS est une ressource du World Wide Web dont le contenu est produit automatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jour d’un site Web. Les flux RSS sont des fichiers XML qui sont souvent utilisés par les sites d’actualité et les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables. (Source Wikipédia)

Un flux est un ensemble d’articles (majoritairement) d’un site Web. Il peut s’agir d’un ensemble d’articles d’une seule catégorie, par exemple, sécurité. Prenons l’exemple du site developpez.com, il propose plusieurs flux qui correspondent aux catégories du site. Il y a le flux général à cette adresse et, par exemple, le flux des articles de la catégorie Java ici. Finalement, ces flux sont des fichiers XML avec la liste des derniers articles (avec leurs liens) qui seront lus par un agrégateur de flux.

Il existe des flux RSS publics (et parfois communautaire) qui regroupe des articles de différents blogs. Des exemples : Journal du Hacker, PHPToday ou Artisan Développeur. Ils vous permettent de connaître de nouveaux blogs et regroupent les articles les plus pertinents.

Comment visualiser les flux RSS\Atom ?

Pour visualiser vos abonnements RSS\Atom, vous devez utiliser un agrégateur de flux sous la forme d’un logiciel (QuiteRSS, Feedly…), une extension de navigateur (Feedbro, Awesome RSS…), une application Android (RSS Reader, Feedly..), etc. Vous allez pouvoir faire des groupes de sources de flux, par exemple, regrouper tous les blogs Web et consulter les derniers articles de vos blogs préférés.

Ainsi, vous allez régulièrement consulter vos flux via l’interface que vous avez choisie. L’avantage est le regroupement de toutes vos sources de données sur une même interface, vous n’avez pas besoin d’aller sur chaque site un par un. Personnellement, je lis les nouveaux titres, j’ouvre les articles qui m’intéressent dans mon navigateur puis je marque tous les articles comme lu. En l’espace de 10 minutes, je lis les titres d’article de plus de 30 sites, il me reste plus qu’à lire les articles que j’ai sélectionnés.

Capture d’écran de QuiteRSS

La Veille Externe

Définition

Vous recevez des informations par une info-lettre, par des collègues, par des amis, etc. Cette veille a été démarrée par vous-même (inscription à la newsletter, participation à une discussion, etc.) et, par la suite, elle est guidée par vous et d’autres acteurs.

L’inscription

Vous pouvez vous s’inscrire aux info-lettres (newsletters en anglais), participez à des évènements (DevFest…), participer à des rencontres techniques d’entreprise, discuter à la machine à café avec ces collègues…

Avec quelles sources d’informations ?

Si vous commencez votre veille technologique aujourd’hui, votre liste de sources de données sera très certainement brève. Au fur et à mesure, vous allez ajouter de nouveaux sites. Je vous conseille de partager vos sites d’informations préférés avec votre entourage professionnel et personnel.

Voici ma liste de flux RSS via un dépôt GitHub : https://github.com/Liscare/TechnoIntelligence. Je l’utilise pour ma veille techno tous les deux jours environ. Vous pouvez faire un fork de ce dépôt pour le personnaliser. Il sera amené à évoluer en ajoutant une liste plus courte. Avoir trop de sources de données peut nuire à leur lecture. En effet, vous allez vous rendre compte que mon flux contient presque trop d’abonnements. De mon côté, un projet est en cours pour améliorer cela, je vous tiendrai au courant.

C’est parti !

Voilà, j’ai fini avec la veille techno. J’espère vous avoir aiguillé pour rester tendance dans le monde informatique, vos moyens ont toujours besoin de votre motivation pour exister. Alors lancez-vous dès maintenant, téléchargez QuiteRSS, importer le fichier .opml de mon flux RSS disponible ici puis lisez les articles qui vous intéressent régulièrement.