Mates avec leurs pailles

6 mois de recherches dans l’inconnu

Après mon stage aux Pays-Bas, je me suis lancé un défi : trouver un job de dév’ de 6 mois dans un pays hispanophone puis la même chose dans un pays lusophone. J’avais trouvé un stage de 4,5 mois aux Pays-Bas assez facilement et dans une bonne entreprise : un CDD de 6 mois devrait être aussi facile à trouver ! Dans ma tête, je me fixe cet objectif pour mon année de césure. L’idée est d’apprendre l’espagnol et le portugais via deux expériences professionnelles en informatique de 6 mois, j’avais adoré mon expérience aux Pays-Bas, j’ai souhaité reproduire cela en plus grand.

Ainsi, me voilà parti à chercher un contrat de 6 mois en Espagne, Mexique, Colombie, Chili et Argentine dès février 2018 pour début juillet 2018. Mon planning est très serré : juillet-décembre 2018 dans un pays hispanophone et février-juillet 2019 dans un pays lusophone (Brésil ou Portugal). Par où commencer dans tout ça ? Je naviguais dans l’inconnu, je ne connaissais pas du tout l’Amérique Latine.

J’ai commencé par rechercher sur LinkedIn, j’avais commencé lentement, beaucoup trop lentement. En avril, je n’avais aucune réponse positive à ce jour. Donc j’ai activé mes réseaux :

  • Post en français sur LinkedIn avec mon CV
  • Post en anglais sur LinkedIn avec mon CV
  • Invitations de personnes chargées de recrutement dans mon réseau
  • Candidatures spontanées à différentes entreprises trouvées via le carnet d’adresses de mon école
  • Contacts directement aux recruteurs par message sur LinkedIn

En plus de ça, j’ai opté pour une technique plutôt longue :

  • Recherche d’entreprise sur LinkedIn
  • Recherche d’une adresse e-mail de cette entreprise, typiquement hr@company.com ou rrhh@company.com
  • Envoi d’une candidature spontanée à l’adresse e-mail

Cette technique ne fonctionne pas, du moins, elle n’est pas rentable. Vous pouvez passer 40 minutes (comptant l’écriture d’un e-mail personnalisé) pour envoyer un e-mail dont personne ne va le recevoir ou même le lire. LinkedIn est peu efficace mais vous pouvez avoir des résultats. J’ai contacté un employé de Globant (une ESN argentine) directement par message, il a transmis mon CV. Par la suite, j’ai eu 3 entretiens : appel téléphonique, entretien RH et entretien technique. Malgré tout, 2 mois après, j’ai reçu une réponse négative pour la raison suivante :

For the time being we will not be advancing with the process because the positions for which we were considering your profile will be covered already in the following months. On the other hand, our positions are full time and for an indefinite time or at least for a year.

Moi après la réponse négative de Globant

J’avais beaucoup d’espoir pour cette entreprise, l’opportunité était parfaite : développement C++ sur des projets internationaux pour Electronics Arts, par exemple. D’ailleurs, j’ai appris plus tard qu’il est très difficile d’entrer dans cette entreprise si vous n’avez pas de contact à l’intérieur (comme pour Accenture). Ne vous faites jamais d’illusion lors de vos recherches sinon vous allez être déçu ou vous allez ralentir vos recherches pour rien. Restez motivé lors de vos recherches d’emploi mais pensez que la réponse peut-être négative.

Et c’est REPARTI ! Je me suis remis à rechercher activement un CDD à l’étranger. Après 850 postulations sur LinkedIn et 300 e-mails envoyés, j’ai reçu un message sur LinkedIn d’une recruteuse à Buenos Aires. J’ai d’abord cru à un fake, mais, au cas où, j’ai répondu aux messages. Après plusieurs entretiens et un développement Android (disponible ici), j’ai pu intégrer une ESN à Buenos Aires pour 8 mois. donc répondez toujours aux messages des recruteurs, même si leurs messages vous paraissent étranges. Cela ne vous coûte rien et il y a peut-être une belle opportunité par la suite. D’abord, commencez par miser sur la quantité avec 25 % de qualité, puis, arrivé au moment où vous connaissez mieux le marché, misez sur la qualité sur 75 % de vos e-mails ou des réponses aux offres.

Vous n’êtes pas toujours en position de force lors de vos recherches à l’étranger ou en France. Mais n’acceptez pas n’importe quelle proposition, vous finirez toujours par trouver. Si cela peut vous rassurer, vous pouvez avoir un plan B sur une opportunité mieux bien mais qui vous permettra de travailler et/ou de partir à l’étranger.

Quand tu reçois une réponse positive

Lors de cette expérience, j’ai pu avoir une meilleure compréhension du marché du travail. En Argentine (et en Amérique Latine de manière générale), les recherches d’emploi se font à très court terme pour un profil débutant (Junior). Le mieux est de se fixer une date de départ en prenant son billet puis de postuler activement à des offres 1 mois avant cette date. Vous pouvez faire jouer vos contacts un peu plus tôt (2 mois avant). Si vous n’avez rien trouvé à votre départ, vous pourrez trouver un travail dans un bar ou autre le temps de trouver une belle opportunité. Pour votre recherche, ne vous focalisez pas sur une plateforme comme LinkedIn. C’est une plateforme chère pour les entreprises, complétez votre recherche sur d’autres sites d’emploi comme zonajob.com.ar, bumeran.com, computrabajo.com etc.

Les différents conseils que je vous ai donnés sont valides pour vos recherches en France également. Et n’oubliez pas, la recherche d’un travail est un vrai travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *