Les Pays-Bas, ce pays où…

Après plus de 4 mois dans le pays des tulipes et des moulins en 2017, je souhaitais vous faire partager mon vécu en vous donnant quelques différences entre la culture hollandaise et française. Mon expérience se concentre sur mon stage au sein de Lely Industries N.V. à Maassluis (près de Rotterdam) puis reste limitée à ce que j’ai pu voir, visiter et échanger avec mes collègues et mes colocataires depuis juillet 2017.

Un pays à deux heures de la France

Il s’agit d’un pays différent : la langue, les paysages, la population etc. sont différents, mais en même temps, les Pays-Bas sont proches de notre culture en étant à 2 heures de Lille. Leur vie ressemble à la nôtre, mais quelques différences, parfois marrantes, sont à noter. Ci-dessous, je cite quelques différences ou étonnements rencontrés durant mon stage en Hollande.

Ce pays où,

  • L’été est notre automne,
  • Sandwichs et soupes composent leurs repas du midi,
  • Le pain est du pain de mie (Scandaleux !),
  • 18 heures est l’heure de manger,
  • Chaque route à sa piste cyclable (et le vélo est roi !),
  • Une grande importance est donnée à leurs voitures (contrairement à leurs vélos),
  • Centre-ville et campagne riment avec canaux (super joli, notamment Delft),
  • Leurs maisons et leurs rues sont faites de briques rouges.
Moulins de Kinderdijk

Et au niveau professionnel ?

En 4 mois et demi de stage, j’ai apprécié travailler à leur coté. Ils ont la particularité d’être toujours l’heure et d’être ouvert. L’organisation de leur emploi du temps est un peu différente, 30 minutes suffisent pour manger ainsi les jours sont plus courts au bureau (journée de 8 heures continues). Dans l’entreprise où j’étais, ils avaient beaucoup de vacances, au moins 40 jours par an, le bonheur n’est-ce pas ? Étant efficaces au travail, ils pouvaient se permettre de prendre des vacances.

Il y avait une sorte de cantine à l’entreprise, elle proposait : soupes, lait, sandwichs élaborés, entrées chaudes, fruits, pâtisseries etc. ça m’avait choqué qu’une entreprise propose, au sein de sa cantine, des sandwichs, pour nous, c’est le repas sur le pouce et pas cher. Pour les néerlandais, c’est tout à fait normal, ils le savent que ce n’est pas très bon pour la santé. Certes, ce n’était pas non plus des sandwichs jambon/beurre, c’était ce que j’appelle des sandwichs « avancés ».

Parlons de leur niveau en anglais, il est plus élevé que le niveau des français pour une raison particulière : la pratique de la langue. Ils ont peut-être un meilleur enseignement de la langue dans leurs écoles mais ils ont beaucoup d’opportunités de la pratiquer que nous. Les films et les séries ne sont pas doublés comme France, tout est en version originale sous-titrée en néerlandais à l’exception des programmes jeunesses. Le néerlandais est une langue parlée par 23 millions d’individus contre 230 millions pour le français, ainsi, le nombre de ressources disponibles (papiers ou numériques) est moindre. Apprendre l’anglais est une nécessite pour la plupart des Néerlandais.

Un jour, je rentrais chez moi et, dans l’ascenseur, un vieil homme m’a parlé en anglais. J’étais impressionné qu’une personne de cette âge là n’a pas eu peur de parler anglais à un inconnu et il avait un accent correct. Ces personnes-là existent en France aussi je suppose, mais elles ne font pas parties de ma bulle sociale.

Avez-vous eu des expériences aux Pays-Bas ? Racontez-nous !

Ceci est inspiré d’un article sur mon profil LinkedIn publié le 20 octobre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *